« Mon Damoiseau »:c'est délicieux!

«Mademoiselle» n’est plus ! Je dois vous dire que lorsque j’ai entendu cette condamnation pure et dure, un vertige nostalgique me prit.

La « petite demoiselle » la Mam'zelle sont en voie de disparition.
Moi, féministe indécrottable je me suis dit que là, vraiment là le bouchon allait trop loin !
Et une certaine colère mêlée de nostalgie me prit.
Adieu romance délicieuse, délicatesse et fraîcheur de la « Demoiselle »: la voici à perpétuité métamorphosée en « Dame ».
Bon, je ne me rends sans doute pas compte que les femmes souffraient en silence jusqu'ici de tant de discrimination ? La question « Madame ou Mademoiselle ? » lancée par quelques lubriques machos ont sans doute fait du mal, j'en conviens.
Certaines pourtant y tenaient dur comme fer : il vous est sans doute bien souvent arrivé, comme à moi, de vous faire reprendre par une femme souhaitant qu'on lui lance exclusivement du Mademoiselle !
Le problème : Mademoiselle permettait de savoir si l'intéressée était mariée ou non.
Et c'est sur ce point stratégique qu'il y avait discrimination : Monsieur reste totalement opaque sur la situation matrimoniale du Sieur.
Pourtant, dans les années 1980, Madame était tout naturellement entré dans les normes pour les femmes ayant eu des enfants, qu'elles soient mariées ou non, et aussi pour les femmes ayant atteint l'âge adulte.
L'âge adulte, oui c'est cela la vraie différence entre les Demoiselles et les Dames : je propose donc au futur Président de la République d'abroger séance tenante cette décision et d'entériner sans tarder ma suggestion : je propose avant 18 ans d'utiliser « Ma Demoiselle » au même titre que… « Mon Damoiseau » pour les hommes.
Et à la majorité, alors, je suis d'accord pour Madame et Monsieur.
Mon Damoiseau : c'est t-y pas délicieux ?
J'adore !