Fausse-couche spontanée
J'ai fait déjà une fausse couche spontanée, serais-je plus surveillée lors de ma prochaine grossesse ?

Une grossesse sur cinq se termine malheureusement en fausse-couche spontanée : c'est ainsi que vont les choses en matière de reproduction humaine !

La fausse-couche, en général, a lieu avant la fin du deuxième mois de grossesse. Elle est signalée à votre attention par des saignements intempestifs accompagnés de signes plus ou moins évocateurs tels que : les seins sont moins tendus, les nausées disparaissent, à l'examen gynécologique le médecin retrouve un utérus beaucoup plus petit qu'il ne devrait l'être.

 L'échographie donne le diagnostic. C'est en général un accident sans lendemain et il n'y a pas lieu de pratiquer d'examens complémentaires. La grossesse qui suivra devrait, en principe, se passer parfaitement bien, et évoluer jusqu'au terme. Ce n'est que dans le cas où vous faites deux, voire mieux, trois fausses couches successives que l'on considère que vous présentez alors une anomalie qu'il va falloir documenter par des examens complémentaires. Dans ce dernier cas, si la cause est retrouvée (fréquemment), il faudra bien entendu mettre en uvre, à ce moment là, une stratégie de prévention.