rechercher dans le site



- Edito du Mois
- Anciens Editos

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

OPÉRATION “RIDEAU DE FUMÉE”
imprimer cet article

OPÉRATION "RIDEAU DE FUMÉE" (Edito avril 2006)

OPÉRATION "RIDEAU DE FUMÉE" (Edito avril 2006)

Bravo ! Bravo et encore bravo ! On nous dit que l'on ne peut réformer en France, mais ce n'est pas vrai du tout. Et alors que le pays est secoué de part en part par le CPE, certains de nos technocrates ont pourtant récemment réussi l'impossible : diminuer de façon importante le montant des prestations à verser aux assurés sociaux sans diminuer les cotisations. Diable ! Le challenge était a priori suicidaire : dans notre beau pays, voici le genre de projet impossible à mettre en place sans se faire hara-kiri de quelque bord politique que l'on soit !

Les données du problème : Il n'y a plus assez d'argent dans les caisses de la SS : alors comment diminuer la part des remboursements sans avoir un million de personnes dans les rues ? Impossible ? Si, c'est possible et on vous le prouve ! La technique utilisée ici est si formidablement complexe que le "bon peuple" pourtant extrêmement vigilant n'y a vu pour une fois "que du feu"! C'est en effet la ruse qu'il a fallu utiliser. 

 La solution du problème :

.1 Tout d'abord, élevez un épais rideau de fumée qui masque tous vos mouvements puis mettez en place une grande Usine à Gaz, une sorte de gymkhana que vous nommerez doctement "parcours de soins" auquel personne ne doit surtout rien comprendre.

.2 Surtout ne prononcez jamais les mots "diminution de remboursement" ou "hausse des cotisations", vous seriez immédiatement immolé sur la place publique !
.3 Dites plutôt que vous retrancherez un euro sur chacun des millions d'actes et ici comme ailleurs on acceptera sans trop rechigner en oubliant qu'un euro, c'est tout de même 6,56 F !
.4 Osez ensuite annoncer les règles du jeu absolument géniales (attention, c'est le moment délicat de l'opération) : l'assuré social est sommé de passer par son médecin référent sous peine de moindre remboursement — 60 % de l'acte au lieu de 70 %.
.5 Arrangez-vous le plus longtemps possible pour qu'il imagine que c'est l'absence totale de remboursement qui l'attend s'il ne respecte pas le dispositif.
.6 Quant à ces médecins spécialistes conventionnés secteur I bloqués à 27€ qui réclament à grands cris leur revalorisation d'honoraires qu'on leur doit depuis des années, qu'ils se calment, que diable ! On va la leur donner : tiens, une idée lumineuse ! Ils n'auront qu'à prendre 5 euros de plus (qu'on ne remboursera pas, of course!) si le "parcours de soins, alias gymkhana" n'est pas respecté. Et tant pis pour les assurés non vertueux, les voila punis !

Et si tous les assurés passaient par leurs référents avant que de se rendre chez leur spécialiste, s'angoissent déjà pour la SS quelques esprits utopiques? Catastrophe logiquement évitée eu égard à l'esprit traditionnellement frondeur de nos compatriotes ! Finalement le résultat de l'opération "Rideau de fumée" est absolument superbe : -certains spécialistes comme les dermatos enregistrent plus de 30 % de baisse de leurs rendez-vous et deviennent subitement… SDF de la médecine ; - surtout les assurés sociaux payent toujours plus de leur poche pour se soigner. Les mutuelles — même si elles jurent le contraire aujourd'hui — prendront finalement en charge à plus ou moins long terme les différentiels, ce qui équivaut à une privatisation rampante qui ne dit pas son nom. Moralité forte de l'histoire, si vous voulez changer quelque chose en France, ne le faites jamais, jamais à découvert : faites de la fumée, c'est la seule façon de passer ! 

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom