rechercher dans le site



- Edito du Mois
- Anciens Editos

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

PHYTOESTROGENES DE SOJA
imprimer cet article

*PHYTOESTROGENES DE SOJA : L'Afssa donne son avis et… le Dr DAVID ELIA commente (dans le journal ELLE MARS 2005 )



Les femmes ménopausées ayant des symptômes gênants qui ne peuvent ou ne veulent  pas prendre de traitement hormonal substitutif peuvent-elles sans risque se tourner vers les compléments alimentaires contenant des dérivés du soja (phytoestrogènes ou isoflavones)  ? L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (l'Afssa) vient de rendre un avis mitigé sur le sujet. Commençons par les bonnes nouvelles : les dérivés du soja n'augmentent pas le risque de cancer du sein et ne sont pas dangereux pour la santé aux doses habituelles. En revanche, ils auraient  une action qui est encore discutée sur les bouffées de chaleur. Quant à leur action pour la prévention de l'ostéoporose, sur l'élasticité des parois des artères ou du vieillissement intellectuel, l'Afssa considère qu'il s'agit de pistes sérieuses mais qui demanderont encore confirmation scientifique. Ces avis sont donc modérés, mais ils « ne doivent pas pour autant désemparer les femmes » commente le Dr David Elia, gynécologue. « Sur le terrain de nos consultations quotidiennes, nous savons bien qu'un nombre non négligeable de femmes trouvent un soulagement à leurs symptômes avec ces produits. Certaines  femmes qui ont eu un cancer du sein ou une phlébite, pour lesquelles les hormones sont contre-indiquées, peuvent en tirer de réels bénéfices. A condition de ne pas dépasser la dose de 1 mg d'isoflavones par kilo de poids. Alors qu'on terrorise de façon indue nombre de femmes avec les traitements hormonaux, sachons prendre à ces phytoestrogénes ce qu'ils peuvent nous donner »

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom