rechercher dans le site



- Vos Grandes Questions
- -Vos témoignages
- Tout sur votre ovulation
- Le Quotidien de la Gynéco

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

DOULEURS PENDANT LES RAPPORTS
imprimer cet article

LES DOULEURS PENDANT LES RAPPORTS. UNE INFECTION PEUT-ELLE EXPLIQUER CETTE SITUATION ?

Le terme général qu'utilisent les médecins pour désigner ce dont vous souffrez s'appelle dyspareunie. Les causes des douleurs peuvent être multiples : 

  • tout d'abord être limitées à la pénétration : c'est l'orifice vulvaire qui, soit parce qu'il est blessé, irrité, soit tout simplement parce que l'on refuse inconsciemment le rapport sexuel, souffre à l'intromission,
  • mais elles peuvent être aussi vaginales : c'est le conduit vaginal lui-même qui, lors des frottements, produit des sensations particulièrement cuisantes et douloureuses,
  • - enfin on parle aussi de dyspareunies profondes lorsque les douleurs sont limitées au fond du vagin, et qu'elles se répercutent dans le bas ventre.

    Vous aurez compris que les causes des douleurs durant les rapports sont multiples. Elles peuvent être souvent infectieuses, mais aussi psychologiques, voire hormonales (la sécheresse vaginale des femmes ménopausées manquant d'hormones estrogènes) ou encore le témoin d'affections gynécologiques plus lourdes, tels que le kyste de l'ovaire, l'endométriose …).

La « star » des causes des douleurs vaginales reste cependant la mycose : le champignon (appelé Candida Albicans), provoque nombre d'irritations vulvaires et vaginales qui rendent les rapports très inconfortables voire extrêmement douloureux. De plus la mycose tarit la lubrification vaginale ce qui ajoute encore à l'inconfort. Mais le champignon n'est pas le seul germe pouvant provoquer, loin s'en faut, ce que nous appelons une vaginite (inflammation du vagin).

D'autres germes comme le trichomonas voire plus méchant le chlamydiae trachomatis …, etc peuvent être en cause. L'infection vaginale contemporaine des douleurs pendant les rapports s'objective souvent par des pertes qui sont en général caractéristiques des germes en cause.

Donc si vous faites partie de ces femmes ayant quelques irritations et inflammations de la vulve et du vagin et qui ne supportent plus les rapports sexuels, vous devez vous rendre chez votre gynécologue qui fera un diagnostic. Il s'aidera parfois de la bactériologie vaginale puis aura à cœur de vous donner le traitement adéquat (le plus souvent ovules vaginaux) accompagné parfois de médicaments à prendre par la bouche.

Dans certains cas de germes sexuellement transmis, le partenaire devra lui aussi se soumettre à un traitement. Pendant toute la durée de l'infection vaginale, il est recommandé de ne pas avoir de rapports non seulement pour la contamination éventuelle du partenaire qu'ils pourraient favoriser, mais aussi pour la douleur ressentie qui, c'est le moins qu'on puisse dire, est assez démobilisante. Lorsqu'il ne s'agit pas d'une infection, la douleur pendant les rapports doit trouver sa cause puis son traitement spécifique.
Exemples : le traitement d'une endométriose, l'ablation d'un kyste de l'ovaire, le traitement hormonal substitutif de la ménopause lorsqu'il s'agit de sécheresse vaginale, un traitement psychosomatique en cas de vaginisme (impossibilité de vivre la pénétration sauf à subir des douleurs épouvantables) … etc.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom