rechercher dans le site



- Edito du Mois
- Anciens Editos

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

LE PORNO:DANGER POUR NOS ENFANTS
imprimer cet article

QUE LES PARENTS REDEVIENNENT... DES PARENTS !

 

Le dernier débat à la mode, celui qui anime les dîners en ville, qui réanime imman­quablement les réunions où l'on s'ennuie à mort, la question qui tue : "Le porno à là télé, vous êtes pour ou contre?" Que les adultes regardent finalement du porno, à la télé ou ailleurs, pourquoi pas, surtout s'ils en retirent du plaisir. Mais la catas­trophe... c'est que les pré­ados en regardent aussi ! Il faut dire que la TV est désormais le centre cultu­rel indiscutable de la plu­part des foyers. La famille, aujourd'hui, c'est vrai, est de plus en plus une télévision avec quatre murs autour !

 

 

 

Et les chiffres sont désespérants : près de la moitié d'entre eux ont déjà regardé ces scénettes dont on ne peut dire qu'elles respirent la santé et la poésie. Ils ont aimé ou ont été choqués, ils en ont ri ou... pleuré. Peu importe, ils ont pris cela en pleine tête. Et surtout ils ont souvent pensé que "C'est ça l'amour !".

Et qu'on ne nous dise pas que c'est ainsi que se fait aujourd'hui l'éducation sexuel­le de nos petits : quoi de commun entre ces gesticulations sexuelles et "faire l'amour" , partage de sensations de déli­catesse, de tendresse, d'intimité, d'émo­tions, de désirs et de plaisirs partagés ? Des films faits et conçus pour et par des hommes (ou des femmes ayant décodé les fantasmes masculins), utilisant les femmes comme de la vulgaire chair à... sexe au kilomètre !

D'ailleurs, certains de ces adolescents, confondant fiction et réalité vont définiti­vement passer à l'acte : on brûle sa copine, on la tue parce qu'elle vous a contrarié, on organise une "tournante", on viole, on sodomise sans le moindre remords. "On n'avait pas conscience qu'on faisait mal",

diront-ils ensuite aux juges. Et ce qui est angoissant, c'est qu'ils disent vrai ! D'autres, comparant avec perplexité et rage la taille de leur verge avec celles des Rocco Siffredi de service, demandent ensuite avec angoisse aux médecins des opérations "d'agrandissement de leur verge" ! Le porno à la télé, c'est aujourd'hui 6 chaînes cryptées et payantes, pas avant minuit. Les parents disposent de "clés" pour interdire le programme : seuls les enfants des parents laxistes et inconscients peuvent en fait regarder. Mais voulez-vous que je vous dise ? Le porno à la télé, c'est sans doute le "moins pire" : amusez-vous donc à piano­ter sur le clavier de votre ordinateur les mots-clés "partouze", "viol", "sodomie", "pédophilie", "zoophilie"... et votre moteur de recherche internet favori affichera ins­tantanément des dizaines de milliers de sites (gratuits). Entre le Lagarde et Michard

et le problème de math, nos chères têtes blondes n'ont vraiment plus besoin de la télé : c'est la "totale" à toute heure du jour et de la nuit: amour avec des serpents, des araignées sans oublier les chiens et les chats ! Et ici pas de clé qui verrouille le programme ! On est très loin du "brave porno TV de papa" qui respectait un cahier des charges plutôt contraignant ! Quant aux émissions de radio dites "pour jeunes" sur la FM, là aussi je vous assure, c'est plutôt gratiné ! On est peiné de pen­ser que ce media pénètre les maisons en toute impunité et que des enfants enten­dent ces obscénités, qu'ils en viennent à croire pour de bon que c'est cela la vie, les rapports humains entre les hommes et les femmes !

Sans oublier les journaux qui leur sont des­tinés dans lesquels il est fréquent de lire par le détail les recettes d'une fellation "réussie" ou d'une sodomie "en douceur" à côté de celles de la tarte aux pommes grand-mère ou de la coiffure tendance. Vous aurez compris que, si les adultes doi­vent garder la liberté de ce qu'ils écoutent et regardent, il est urgent de protéger les enfants de cette déferlante. Il y va de la compréhension entre les femmes et les hommes de demain, de la qualité de l'amour qu'ils vont échanger. Oui, mais les parents ne sont vraiment plus du tout... ce qu'ils étaient ! Ils abdiquent, démissionnent... et s'en foutent carrément. Alors la télé privée de porno ? Non ! Il est "interdit d'interdire" mais que les parents redeviennent plutôt... des parents responsables ! C'est URGENT ! Il y va de la cohabitation harmonieuse entre les femmes et les hommes de demain.

 

 

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom