rechercher dans le site



- Vos Grandes Questions
- -Vos témoignages
- Tout sur votre ovulation
- Le Quotidien de la Gynéco

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

ENDEMETRIOSE ET HOMEOPATHIE?
imprimer cet article

Bonjour Je vais bientôt avoir 22 ans et je suis atteinte d'endométriose. Les stymptômes sont apparus il y a 3 ans environ : douleurs insupportables pendant les règles, fortes douleurs pendant les rapports sexuels... au début je pensais que ça passerait. Puis j'ai eu mal aussi en dehors des règles et même quand j'avais besoin d'aller aux toilettes. Parfois pendant les règles j'avais aussi de grosses bouffées de chaleur et des vertiges...

J'ai donc vu ma gynéco en urgence. Au début elle pensait à une infection urinaire mais le test était négatif. Ensuite elle m'a fait 2 écho en pensant à un kyste ovarien mais le résultat était négatif aussi. Alors j'ai passé une IRM qui n'a rien donné. Elle m'a changé la pilule (je prenais Minidril puis Adepal puis Stediril) mais rien n'y a fait.
 
Alors elle m'a envoyée voir un spécialiste dans une clinique de Tarbes et j'ai eu une coelioscopie en août 2007. Il m'a donné des clichés et m'a dit que j'en avais un peu partout (sur les ovaires, les intestins et ailleurs) mais qu'il a cotérisé ce qu'il a pu.
(pour les filles qui lisent ça : la coelio ne laisse que de très petites cicatrices : j'en ai 1 juste sous le nombril (au pli en fait) donc elle ne se voit pas, une mini à droite du nombril qui ne se voit plus depuis longtemps et 2 en dessous, chacune c'est un trait très fin de 1 cm de long très discret donc niveau esthétique ça ne pose aucun problème)
 
Il m'a ensuite proposé un traitement qui consistait à me fire une piqûre pour me ménopauser pendant 1 an. J'en ai parlé à mon généraliste (qui est homéopathe) et j'ai donc refusé la proposition du spécialiste pour une solution homéopathique. J'ai également arrêté toute pilule (j'ai un partenaire depuis plusieurs années donc on utilise les préservatifs). Le traitement me fait du bien : quasiment aucune douleur pendant les règles, idem pour les rapports, idem pour les besoins d'aller aux toilettes... j'en suis ravie.
 
Etant donné que je suis la seule patiente de ma gynéco à avoir refusé le traitement par piqûre, elle n'a pas su me dire si le traitement homéopathique diminuait les risques de récidive de l'endométriose. Mais mon généraliste pense que oui. Je suis ravie de prendre ce traitement, parce que quand on m'a dit les effets secondaires de celui par piqûre, ça m'a effrayée. Tandis que là je me sens saine, j'ai l'impression que mon corps va très bien...
 
Par contre, j'ai lu pas mal d'articles concernant l'endométriose, et on dit que les risques d'infertilité sont plus élevés. C'est vrai que ma gynéco m'a dit que pour concevoir mon 1er bébé il ne fallait pas trop tarder (vers 25-28 ans au plus tard) au cas où il faudrait envisager une aide médicale... Alors je voudrais savoir si le fait de prendre un traitement homéopathique ça ralentit l'évolution de l'endométriose et quand est-ce qu'on peut faire le point et comment? (ma gynéco me dit qu'on verra quand je voudrai un enfant, si je n'y arrive pas on verra à ce moment-là mais je ne veux pas m'en appercevoir trop tard...) Et pourquoi sait-on si peu de choses de cette maladie qui, apparemment, est plutôt fréquente. Ma gynéco m'a aussi dit que l'endométriose peut guérir complètement grâce à la grossesse, ou alors ça part à la ménopause. Est-ce vraiment le cas?
 
Merci pour vos réponses.

S.

Mes réponses à vos questions :

  • Il n' y a a ce jour aucune preuve scientifique de l'efficacité de l'homéopathie sur l'endométriose
  • Il faudra ,avant de vous proposer un quelquonque traitement attendre de voir si vous ne pouvez pas etre enceinte toute seule comme les autres femmes sans problème,ce qui n'est pas du tout impossible:je suis d'accord avec votre gynécologue
  • Oui la grossesse ou la ménoapuse sont des situations ou l'endométriose cesse d'évoluer:je suis encore d'accord avec votre gynécologue
  • Il s'agit d'une maladie pour laquelle nous manquons encore de beaucoup d'explications quant à ses causes

 
<< retour



conception site JPVA - Repèrecom