rechercher dans le site



- Edito du Mois
- Anciens Editos

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

LE PRINCPIE DE PRECAUTION (bis)
imprimer cet article


Le principe de précaution a encore frappé ! Si vous êtes lecteurs de la presse nationale du dimanche vous aurez sans doute été interpellé(e)s le 15 juin par « L'appel des vingt scientifiques contre le portable » (sic).Véritable manifeste du style « on vous dit rien, on vous cache tout ! »

Les faits : quelques milliards de portables utilisés depuis 15 ans sans toxicité évidente. L'appel : « Question risques, rien de neuf mais…tout cela n'augure cependant rien de bon et… pourrait même se dégrader » ! (Je décode l'appel).

Et voici pourtant  nos 20 valeureux Croisés qui partent en croisade contre des moulins à vent tels autant de Don Quichotte en vadrouille.

Bien qu'il ne s'agisse pas de gynécologie je vous en parle ici car c'est le fameux principe dit « de précaution » qui vient en fait de frapper, une fois de plus.

Ah, ça ! Pour un bon coup de presse ce fut réussi ! Croyez en votre serviteur, « vieux routier » des medias. Dame ! On en parlera encore le lendemain sur toutes les TV, radios, feuilles de choux de France et de Navarre !

Le « on ne sait jamais », le doute qui stérilise, inhibe, interdit avant même de savoir vraiment : on y est vautré en plein !

Avoir peur de son ombre ! Tout peut être dangereux ! Méfions nous de tous et de toutes !

Oui, cette utopie du risque 0 n'a pas fini de nous empoisonner.

Alors comme ils n'avaient décidemment rien de bien concret à annoncer au monde scientifique ce n'est pas dans le Lancet ou autre New England Journal que les 20 scientifiques vont sévir : pourquoi pas choisir à la place le bon vieux Journal Du Dimanche qui en recherche obsessionnelle de « scoop » -vrai ou faux- sera trop heureux de l'aubaine. Aussitôt dit aussitôt décidé !

Démagogie, démagogie et encore démagogie !

Puisque le monde scientifique reste incrédule c'est donc au bon peuple qui frissonne chaque jour à l'annonce des nouveaux risques du jour que l'on va distiller la peur.

L'étude INTERPHONE* est une étude statistique aux nombreux biais du fait de sa méthodologie, des portables bien changés depuis 10 ans, des données résultats d'interrogatoires incertains et d'anamnèses imprécises…Bref quand on en aura les résultats on glosera beaucoup encore, on n'omettra pas d'affoler éventuellement les populations (exercice de style aujourd'hui quasi obligatoire), et… on décidera sans doute que l'étude ne vaut pas tripette et qu'il en faut une de méthodologie supérieure !

Alors cet Appel du JDD était-il justifié ? Bien sur que non ! Et on peut tout de même se poser ici quelques  questions :