rechercher dans le site



- Les Nouveautés
- Pilules
- Stérilet
- Autres contraceptions
- Anneau vaginal

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Le stérilet et les infections
imprimer cet article

Ne parlons pas des infections bénignes du vagin ou du col, qui surv­iennent chez toutes les femmes, qu'elles portent ou non un stérilet.

 

 

La question qui se pose est de savoir si le stérilet (DIU dispsitif intra-utérin) est susceptible de provoquer des infections de l'utérus (endométrite) ou des trompes (salpingite), soit qu'il ait réveillé une infection ancienne, soit que le médecin ait fait une faute d'asepsie, ou encore que le stérilet ait apporté avec lui, dans l'utérus, les germes rencontrés dans le vagin ou la région du col.

 

 

La responsabilité du stérilet dans ce genre d'accidents a été diver­sement estimée. L'Organisation mondiale de la santé estime à 2,5 % ou 3 % le nombre de femmes chez lesquelles le stérilet aurait provoqué une infection génitale. Parmi elles (toujours selon l'O.M.S.), 1,5 % à 2 % des cas seraient bénins et 1 % d'entre elles seraient réellement victimes du stérilet et justiciables de son retrait. Encore faudrait-il être sûr que ces infections n'ont pas été seulement réactivées par la présence du stérilet : en effet, d'autres études statistiques ont montré que les incidents infec­tieux imputables au stérilet survenaient pratiquement toujours chez des femmes qui avaient déjà eu des infections génitales. C'est assez dire l'importance qu'il y a - lors de la première consultation - à recenser scrupuleusement tous les incidents gynécologiques dont a pu souffrir la femme qui vient demander la pose d'un stérilet.

 

 

 

Ceci est d'autant plus important qu'on assiste aujourd'hui à une très nette augmentation des maladies sexuellement transmissibles, chlamydiae et gonoccoques en tête. Pour nous résumer, une femme jeune, qui a plusieurs partenaires (ou même seulement deux) doit certainement se tourner vers une autre contraception.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom