rechercher dans le site



- Les Nouveautés
- Pilules
- Stérilet
- Autres contraceptions
- Anneau vaginal

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Le « masque », l'acné, les cheveux
imprimer cet article


Rarissime (moins de 1 % des cas) mais cela arrive : l'apparition du masque de grossesse, surtout lorsqu'il s'agit d'une pilule à climat progestatif dominant et chez des femmes sujettes au mas­que.

Il faut bien sûr changer de contraception et donc avertir sans atten­dre le médecin.        

L'acné, en revanche, est souvent soignée de façon spectaculaire par la pilule.On a de plus en plus l'impression que toutes les pilules peuvent agir de façon efficace sur l'acné.

La pilule à l'anti hormone male est trés dosée en estrogénes et devient pour beaucoup obsoléte.De plus elle serait plus à risque de thrombose veineuse que les 2emes générationssouvent mais pas toujour efficaces sur l'acné. 

Les boutons caractéristiques de l'acné sont généralement causés par l'inflammation de la racine du poil, qu'on nomme bulbe pileux. Or, ces bulbes pileux - et la peau - abritent des récepteurs hormonaux de la testostérone, que la pilule ,en diminuant la secrétion de cette hormone par les ovaires va "calmer".Ce qui, évidemment, va apaiser les poussées d'acné. Voici donc la pilule capable de jouer un double rôle : assurer une contraception et, en même temps, offrir une véritable thérapeutique de l'acné, en freinant de sur­croît la séborrhée (un excès de sébum qui fait le cheveu « gras ») et la chute des cheveux qui en est souvent la conséquence. Le raisonnement est donc le même pour les chevelures séborrhéiques que pour les peaux acnéiques.

Certaines pilules (en particulier celles de 4eme generation) sont très efficaces aussi .

Maintenant, pour ce qui concerne les cheveux, on ne connaît pas de cas de chutes de cheveux imputables directement à la pilule si elle est faiblement dosée. Il peut arriver que certains progestatifs contenus dans les pilules classiques (parce qu'ils ont une certaine analogie avec l'hormone mâle) entraînent de la séborrhée : on aura donc recours, dans ce cas,à des pilules contenant un progestatif moins »hormone male ».En fait, les causes de ces chutes de cheveux peuvent être multiples : fatigue, choc moral, amaigrissement, suites d'accouchement, conséquences d'un traitement anticoagulant, poussée de séborrhée ou parasitose du cuir chevelu et surtout la baisse de production des hormones thyroïdiennes et l'anémie.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom