rechercher dans le site



- Symptomes
- Examens
- Traitements

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

La fatigue
imprimer cet article


Les faits Lors de la ménopause, vous êtes nombreuses à vous sentir exténuées, vidées de vos forces, incapables d'assurer les tâches quotidiennes.

Cette fatigue vous handicape dans la vie de tous les jours, mais aussi vous inquiète et vous laisse imaginer que vous êtes peut-être atteinte d'une maladie grave. Cette fatigue est dévalorisante dans

la mesure où elle semble vous indi­quer que "l'âge venant", vous n'êtes désormais plus capable d'as­sumer votre rôle conjugal, profes­sionnel, parental, social...

Cette fatigue est physique, certes, mais aussi intellectuelle : il vous est parfois impossible de suivre une idée, de manifester un esprit logique, de mener à bien des tâches intellectuelles banales.

Les causes

Le sommeil est souvent per­turbé. Les bouffées de chaleur et les suées vous empêchent de dor­mir et ces insomnies répétées finis­sent par avoir des conséquences désastreuses sur votre "forme".

Les hormones estrogènes sont des hormones de "vie": en leur absence, on constate souvent une perte du tonus, de la capacité à entreprendre des choses. Il s'agit là d'un effet direct des hormones sur le cerveau féminin.

C'est parfois la glande thy­roïde qui est en cause : les hor­mones thyroïdiennes qu'elle fabrique sont, elles aussi, fonda­Inentales au tonus et à la capacité d'entreprendre. L'insuffisance thyroïdienne est un événement relativement fréquent à la cin­quantaine et il convient toujours - surtout devant une fatigue peu ou pas améliorée par le THS - d'en rechercher l'éventualité.

La baisse de moral pouvant survenir en raison de tous ces symptômes de la ménopause peut, à elle seule, expliquer une certaine lassitude et des découragements.

La carence hormonale estro­génique doit être compensée. Dès lors qu'un THS est mis en route, quelques semaines suffisent pour retrouver le tonus et ses facultés d'avant la ménopause.Vous parlez souvent de "traitements ma­giques" tant vous êtes surprises par la rapidité de la remise en forme dès que des estrogènes circulent à nouveau dans votre sang.

La crise existentielle de la cin­quantaine que vous vivez en même temps que vous subissez les symptômes de la ménopause ne peut, elle, c'est évident, trouver de solution dans le traitement hor­monal substitutif. Mais celui-ci vous redonnant force et vigueur vous permet souvent d'avoir les moyens de mieux la surmonter.

Le traitement hormonal d'une éventuelle insuffisance thyroï­dienne (dont la preuve est assurée par un dosage hormonal sanguin, laTSH ultrasensible) doit toujours être corrigé et, tout comme le trai­tement hormonal substitutif de la ménopause, vous permettre de retrouver rapidement vos forces.

En bref, ce qu'il faut retenir :

La fatigue est un symptôme très courant de la ménopause. Ses mul­tiples causes ne résistent pas, en général, à l'instauration d'un trai­tement hormonal bien dosé.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom