rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

SOLEIL,TABAC:DANGEREUX?
imprimer cet article

Enceinte ou pas, le soleil à haute dose n'est jamais bon. Il peut même être dangereux par les brûlures et les malaises qu'il provoque.

 Cela dit lorsque de surcroît on est enceinte, donc encore plus sensible à la chaleur qu'en temps normal, il est tout à fait déraisonnable de rester au soleil de façon prolongée. Autant une exposition modérée au soleil peut être bien supportée et même bénéfique, autant le principe du bronzage à outrance est pure folie. Quant au tabac, il n'est bon pour personne, et il nous est bien difficile de ne pas en déconseiller l'usage pendant la grossesse. Pour votre information, voici quelques éléments statistiques concernant les méfaits du tabac : si vous êtes une grosse fumeuse, vou multipliez par cinq le risque d'avorter avant le 5e mois ; vous vous exposez beaucoup plus que les femmes qui ne fument pas à avoir un enfant prématuré avec toutes les difficultés que cela implique pour sa survie (le risque de prématurité est de un sur quatre si vous fumez 20 cigarettes par jour).

En outre, certaines études épidémiologiques très sérieuses montrent que les enfants nés de mères fumeuses ont beaucoup plus de problèmes ORL - et de problèmes de santé en général - dans les premières année de leur vie. Statistiquement, ils sont plus gros « consommateurs » de soins pédiatriques que les enfants de mères non fumeuses !

Autres statistiques peu rassurantes : il y aurait un risque augmenté de cancer sanguin chez les enfants nés de mères fumeuses dans les pre­mières années de la vie. Il s'agit là évidemment de risques très graves qui demanderaient à être confirmés par d'autres études.

Quoi qu'il en soit, les arguments sont assez nombreux pour que vous tentiez d'arrêter de fumer, ou du moins de diminuer au maximum votre consommation. Il est certain que, pour une « vraie » fumeuse, le sevrage tabagique est une épreuve, physique et nerveuse. Mais vous pouvez vous faire aider (l'acupuncture et l'homéopathie donnent parfois des résultats), et vous aider vous-même en vous persuadant que cela est bon pour votre bébé. Avant, comme après la naissance, mieux vaut ne pas le faire vivre dans un nuage... de fumée.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom