rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

LA TOXEMIE GRAVIDIQUE
imprimer cet article


C'est une maladie dont il faut se soucier.

 Elle touche environ 5 % des femmes enceintes. Elle se manifeste par l'apparition de protéines dans les urines, associées à des oedèmes qui déforment les chevilles, font gonfler les paupières, infiltrent la peau, et par une montée appréciable de la tension artérielle.

Si la maladie est dépistée et traitée à temps, il n'y a pas de pro­blème majeur, et l'accouchement se déroule normalement. Si, faute de dépistage, la maladie n'a pas été diagnostiquée, donc traitée, on peut déplorer une aggravation progressive conduisant à un état que l'on nomme éclampsie et qui peut déboucher sur un tableau clinique excessivement grave, voire mortel pour la mère et l'enfant. D'où l'importance évidente du dépistage et d'une stricte surveillance prénatale. C'est ce que le méde­cin s'efforce de faire lors des examens prénataux en contrôlant systémati­quement la tension artérielle, en recherchant le taux de protéines dans les urines, et les éventuels oedèmes. Notons que grâce à ce dépistage les accidents réellement graves sont devenus aujourd'hui, du moins en France, exceptionnels.


<< retour



conception site JPVA - Repèrecom