rechercher dans le site



- Vos Grandes Questions
- -Vos témoignages
- Tout sur votre ovulation
- Le Quotidien de la Gynéco

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

AIDE A LA PROCREATION
imprimer cet article


La procréation médicalement assistée permet de réunir arti­ficiellement spermato­zoïdes et ovocytes afin d'obtenir une fécondation.

Les différentes techniques :

L'insémination artificielle avec le sperme du conjoint : elle est utilisée dans le cas où les trompes sont perméables et les spermatozoïdes mobiles en nombre suffi­sant.

L'insémination artificielle avec sperme de donneur : elle est préconisée quand l'homme est sujet à une azoospermie, interdisant de « récupérer » des sper­matozoïdes dans le testi­cule ou l'épididyme.

La FIV (fécondation in vitro) : lorsque les trompes sont lésées, on recourt à cette technique consistant à pré­lever les ovocytes au tra­vers de la paroi du vagin, afin de les féconder en laboratoire ; quelques jours plus tard, l'oeuf est implanté dans l'utérus via le vagin et le col.

La micro-injection d'un sper­matozoïde(ICSI) dans un ovule féminin est recommandée dans le cas où le nombre de spermatozoïdes n'est pas assez élevé pour qu'une fécondation puisse sur­venir. Un spermatozoïde unique est alors injecté dans l'ovocyte mûr à l'aide d'une fine pipette.

On obtient, avec ces techniques, entre 20 à 30 % de résultats positifs, c'est-à-dire aboutissant à une grossesse chez les femmes avant 40 ans. Les résultats sont nette­ment moins optimistes au-delà de cet âge.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom