rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

VARICES ET JAMBES GONFLEES
imprimer cet article

Les varices et les jambes gonflées que faire ? C'est une situation extrêmement fréquente, surtout chez une femme qui a déjà eu plusieurs enfants.

En fait, la dilatation des
veines fait partie de la dilatation de tout le
système vasculaire de la femme enceinte. La
responsabilité en revient aux hormones
estrogènes et progestérone qui, durant toute la
grossesse, jouent un rôle vasodilatateur
considérable sur les vaisseaux sanguins
(traditionnellement, on explique la venue des
varices par l'augmentation de la pression à
l'intérieur du ventre de la mère, mais cette
explication est probablement fausse). En
général, les varices apparaissent durant les
trois derniers mois de la grossesse. Elles
peuvent faire mal et sollicitent souvent des
envies de « gratter » au niveau des chevilles et
du mollet. Les jambes sont lourdes, gonflées et
accentuent la moindre sensation de fatigue.
Il n'existe pas de traitement proprement dit (en
général, tout rentre immédiatement dans
l'ordre après l'accouchement), mais il y a
quelques petites solutions simples pour réduire
au minimum l'inconfort des jambes lourdes :
d'abord, bien sûr, vous reposer le plus souvent
possible, en position allongée ou semiallongée,
les pieds toujours en surélévation (un
bottin ou un gros dictionnaire sous chaque
pied de lit font l'affaire) ; si la situation
s'aggrave, vous pouvez recourir aux bas à
varices : ce sont des bandes élastiques qui
compriment les veines et les empêchent de se
dilater ; évitez les aliments épicés et tout ce qui
peut faire gonfler le système veineux : sauna,
bains trop chauds ; au contraire, un bain de
pieds ou de jambes froid a un effet bénéfique
en faisant se contracter les veines et en
chassant le sang ; n'oubliez pas non plus les
bienfaits de la marche et de tous les exercices
physiques modérés. Mis à part ces petits
remèdes préventifs... ou consolateurs, sachez
qu'il n'y a aucun traitement pharmaceutique
efficace. Alors, prenez votre mal en patience,
sachez que ce n'est pas grave et attendez que
votre bébé soit né pour redevenir (vraiment)
vous-même !

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom