rechercher dans le site



- Vos Grandes Questions
- -Vos témoignages
- Tout sur votre ovulation
- Le Quotidien de la Gynéco

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

STERILITE:LES DOSAGES HORMONAUX
imprimer cet article


Il s'agit essentiellement de mesurer vos sécrétions hormonales. L'immense majorité des dosages se fait dans le sang.

 Que peut-on étudier ? Les 2 principales hormones sexuelles femelles : les estrogènes (sous forme d'estradiol), la progestérone (sous forme de progestérone), les hormones mâles (très peu importantes en général) (sous forme de testostérone). Chez la femme elles sont fabriquées en partie par les ovaires et les surrénales ; on apprécie ensuite les ordres hypophysaires, c'est-à-dire ceux que l'hypophyse lance aux ovaires afin qu'ils « travaillent ». Ces ordres sont dosables sous forme de FSH-LH ; on dose très souvent l'hormone prolactine (cette hormone fabri-quée par l'hypophyse provoque la fabrication du lait au moment de l'accou¬chement).
Ce langage médical n'est pas fait pour vous embrouiller, et il ne doit surtout pas vous inquiéter. Si nous avons voulu être précis et fidèles au langage technique, c'est pour que chacun puisse comprendre le prin¬cipe et l'utilité de ces dosages. Il faut savoir aussi que ces examens doi¬vent être accomplis le 8ème jour suivant le décalage thermique, c'est-à-dire au 22ème jour du cycle, époque où l'on est assuré de la présence de la progestérone (celle-ci est absente en 1ère phase de cycle). La courbe de température est ici encore indispensable pour choisir le jour précis où le dosage peut être effectué. Certains, comme le dosage de l'inhibine, de l'hormone anti mullerienne doivent être pratiqués en tout de but de cycle , pendant les règles.
 

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom