rechercher dans le site



- Les Nouveautés
- Pilules
- Stérilet
- Autres contraceptions
- Anneau vaginal

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

PILULE ET PHLEBITES
imprimer cet article

Les accidents de la coagulation et la pilule

« La pilule est mauvaise pour la circulation »: voilà une phrase qui revient très souvent dans la bouche des femmes, crainte diffuse due sans doute au fait que l'on a très sérieusement accusé la pilule d'augmenter le risque de thrombose. La thrombose est un accident circulatoire provoqué par la formation - soit dans une veine, soit dans une artère - d'un caillot sanguin qui fait office de bouchon et empêche le sang de circuler. Les tissus situés en amont du caillot sont mortifiés et finalement asphyxiés. Il est évident que la formation de caillots (donc, le fait que le sang coagule) est due à des circonstances pathologiques, et la question est justement de savoir si la pilule aggrave ou non ces circonstances favorisantes.
Statistiquement, il semble que les femmes « sous pilule » soient exposées dans la proportion de 2 accidents pour 10000 par an au risque de thrombose, alors que celles sans pilule voient ce risque osciller autour de 1 pour 10000 en 1 an. Il ne faut pas omettre de dire que ces accidents circulatoires sont survenus - pour 75 % d'entre eux - chez des personnes prédisposées, c'est-à-dire des femmes obéses,hypretendues,tabagiques, ou dont le bilan sanguin révélait un taux de lipides (graisses) trop élevé ou des femmes ayant déjà été victimes d'incidents circulatoires (phlébite après un accouchement ou embolie après une opération)ou encore et surtout chez celles ayant hérité de facteurs sanguins de la coagulation déficients.

Les pilules dites de 3éme et 4émes génération semblent augmenter ce risque (de 2 pour 10000 pour les 2émes générations) à 4 pour 10000 par an :que cela soit vrai ou non (l’épidémiologie est une science difficile ). Il convient donc de toujours adopter une pilule de 2éme génération à moins d’avoir de bonnes raisons ( a discuter avec votre médecin) d’adopter une 3éme ou 4 éme génération.