rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Les métamorphoses de la vie
imprimer cet article


Nausées, vertiges, un peu de fatigue en ces débuts de grossesse ? Il faut se dire que si les deux ou trois premiers mois sont un peu éprou¬vants pour la mère, ils représentent aussi pour l'enfant l'étape la plus impor¬tante de sa vie, celle pendant laquelle il subit les plus fantastiques transformations.

C'est en effet pendant les dix premières semaines d'exis¬tence, que la médecine définit comme la phase « embryonnaire » que cet oeuf microscopique commence à devenir un projet d'enfant.
L'unique cellule de l'oeuf s'est déjà formidablement démultipliée, et différents tissus se sont mis en place, appelés les uns et les autres à construire tels ou tels organes. Au tout début, « cela » n'a ni forme ni visage. Mais ce vague embryon de vie obéit déjà, sans que nous le sachions, à un programme d'une précision étourdissante. Tout se crée de seconde en seconde, et imperceptiblement en vous, tout « devient », selon un ordre rigoureux, l'enfant que vous allez avoir.
À la 4° semaine de la vie souterraine, ce bébé invisible mesure 5 mm ! Il a la forme d'un petit haricot, mais déjà apparaissent quatre petits bour¬geons, qui deviendront des bras et des jambes. Sur ce chantier microsco¬pique s'installent des ébauches : 1'estomac, l'intestin, le foie, le pancréas, l'oesophage, la trachée avec deux petits bourgeons qui deviendront les poumons, les reins, le coeur (ce n'est encore qu'un tube en train de se dilater), la colonne vertébrale et le cerveau (réduit à trois petites vésicules).
A la 5° semaine : 8 mm ! Il a une sorte de petite queue, que l'on nomme l'appendice caudal ; l'intestin s'est allongé ; les bronches appa¬raissent ; le coeur progresse et le cerveau s'enrichit de deux autres vési¬cules. À la 6° semaine : 12 mm. On devine déjà la tête (c'est la partie la plus « renflée »), et l'on identifie les pieds et les mains. Fille ou garçon ? On ne le sait pas encore. Mais le coeur (ses cellules se sont déjà mises à palpiter) prend sa forme définitive. Le cerveau continue son élaboration compliquée, tandis que l'oreille commence à se former. .
À la 7e semaine, l'embryon mesure 17 mm. Les doigts ont poussé... mais la queue a régressé, la face et le cou émergent de l'informe, l'oeil apparaît, et les valvules du coeur se sont installées. Un enfant, à ce stade, n'est rien de moins qu'une petite plante qui pousse, se déplie, se défroisse, à partir d'un programme de vie. A 2 mois, il mesure 23 mm. C'est à peine la grandeur d'un hanneton, et pourtant tout ce qui est indispensable au fonctionnement humain s'est déjà installé en lui, selon un plan inexora¬ble. On l'appelle désormais foetus, ce n'est plus un embryon, et il vient de passer la période de sa vie durant laquelle toute agression, toute faute de programmation, tout accident chimique lui auraient été fatals. À ce stade, le foie et les poumons sont en place, ainsi que les organes spécifi¬ques (ovaires ou testicules) qui le font fille ou garçon. On détecte même, à cet âge, les premières traces d'ossification.
À 2 mois et demi : il mesure 4 cm (une noix). La moelle épinière est définitivement en place ainsi que le pancréas, et les cordes vocales sont en train de se former. À 3 mois, il atteint 5,6 cm (une petite pêche) et presque tout est terminé. À 4 mois, il a beaucoup grandi puisqu'il atteint 11 cm (un pamplemousse). Il a des yeux, un nez, une bouche, des mus¬cles dont il se sert pour bouger (c'est d'ailleurs à ce stade que vous per¬cevez ses premiers mouvements). C'est un enfant qui est sorti du stade des métamorphoses mystérieuses, les poumons sont formés, les reins ont leur forme caractéristique, les os commencent à s'articuler les uns avec les autres, le cerveau est élaboré, seul le cervelet est encore en voie de création... Mais on peut dire que ce bébé a bel et bien « pris corps », à partir du plan génétique que contenait l'unique cellule de base. Esquisse tirée de l'informe, « quelque chose » s'est matérialisé ; le message codé de la vie a été fidèlement transcrit : il n'y a plus qu'à fignoler, modeler, per¬fectionner, préciser ce « projet » d'enfant. Rythme de croisière au niveau de la grossesse : vous allez vous mettre à grossir. Mais dans la plus grande sérénité !


 
 
 

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom