rechercher dans le site



- Symptomes
- Examens
- Traitements

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Risque des traitements hormonaux
imprimer cet article

En ce qui concerne le cancer de l'utérus :

on sait que la prescription d'estrogènes seuls augmente le risque de cancer de l'utérus, c'est-à-dire le risque de cancer de l'endomètre (de la muqueuse utérine). Ceci est indéniable. Mais, si l'on ajoute des comprimés de progestérone ou de progestatifs à ce traitement, non seulement ce traitement n'est pas accélérateur de cancer de l'utérus, mais il se révèle éventuellement protecteur du cancer de l'utérus. Des données très récentes françaises semblent montrer que la progestérone elle même serait cependant moins protectrice que les autres progestatifs sur ce risque.

En ce qui concerne les cancers du sein : aucune étude épidémiologique aujourd'hui n'arrive à trancher réellement et cela semble beaucoup dépendre des traitements prescrits : certaines études (américaines :la WHI) disent que cela augmente un peu ce risque. D'autres, Françaises disent que cela dépend de la progestérone utilisée : E3N est par exemple une étude réalisée par l'iNSERM et elle retrouve un risque non augmenté pour les molécules de progestérone et de dydrogésterone.

 Une surveillance(en consultation et par mammographie) reste de bon aloi. Le traitement sera donc assorti d'un examen clinique semestriel, d'un frottis (col et endomètre) tous les six mois. Au moindre doute, on ne doit pas hésiter à faire une hystérographie, ou même une hystéroscopie.
 

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom