rechercher dans le site



- Symptomes
- Examens
- Traitements

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Douleurs articulaires et musculaire
imprimer cet article

Les faits Ce sont des douleurs "voyageuses", qui peuvent atteindre selon les jours, voire les heures de la journée, les différentes articulations : les épaules, les doigts, les coudes, les genoux, le dos, etc. Ces douleurs peuvent aussi être musculaires : les trapèzes, les dorsaux...


Ce qui vous frappe, c'est qu'elles débutent à la ménopause et qu'elles semblent aller de pair avec les bouffées de chaleur, les suées et les éventuels autres symptômes de la ménopause. Vous vous sentez "toute rouillée", vous "craquez de partout", tout cela est un peu déprimant dans la mesure où ces symptômes sont le plus souvent synonymes de "vieillesse". Ces symptômes sont fréquents : vous êtes 1 femme sur 3 à vous en plaindre au moment de la ménopause, et ce pendant de longues années au cours desquelles les signes vont aller en empirant si le THS n'a pas été instauré.

Les causes
Elles restent mystérieuses et l'on évoque des récepteurs à hormones estrogènes situés sur les ligaments des articulations, voire même sur leur cartilage. Il n'est pas exclu qu'existent aussi des récepteurs ostrogéniques au niveau des tendons musculaires s'insérant sur le squelette, récepteurs qui viendraient à exprimer une douleur en l'absence d'estrogènes. D'une façon générale, c'est la carence en hormones estrogènes qui provoque ces symptômes.
Les traitements
C'est le THS qui, en l'espace de quelques semaines, vous soulagera de ces désagréments. Le traitement hormonal est bien plus adapté dans cette situation que la prescription d'anti-inflammatoires ou de médicaments corticoïdes. Bien sûr, ceux-ci auront un effet mais il sera éphémère et, surtout, ne s'opposera pas à la cause réelle de ces symptômes. La kinésithérapie, les cures thermales, la thalassothérapie peuvent compléter utilement l'administration d'hormones estrogènes.
Ce qu'il faut retenir : Ces douleurs n'ont strictement aucun rapport avec les manifestations d'une éventuelle ostéoporose. L'ostéoporose (la décalcification du squelette) est un phénomène silencieux. Vous ne ressentirez ni douleur ni symptôme particulier de cette fuite progressive de votre capital osseux. Les douleurs ne surviendront, éventuellement, qu'au moment des fractures (tassement vertébral par exemple). Le traitement hormonal substitutif de la ménopause, s'il est prescrit à bonne dose estro¬génique, doit vous libérer rapidement, dans l'espace d'un mois, de ces "douleurs de vieux". Les médecins rhumatologues consultés pour ces douleurs subitement survenues avec la péri ménopause ou la ménopause sont, en général, encore peu informés de la responsabilité possible des hormones. Le THS n'a aucune efficacité si les douleurs préexistaient depuis de longues années avant la ménopause.


<< retour



conception site JPVA - Repèrecom