rechercher dans le site



- Symptomes
- Examens
- Traitements

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

CELLULITE ET THS
imprimer cet article


L'apparition ou l'augmentation de la cellulite La cellulite est un tissu graisseux de « réserve ». C'est là que les femmes puisent en théorie leur énergie afin de mener à bien la grossesse, l'accouchement, puis l'allaitement. En théorie, car aujourd'hui - tout du moins dans les pays non touchés par la famine - ces réserves sont inutiles.

 Et rares sont les femmes qui y puisent pour assurer le « train de vie » de leur grossesse. Il s'agit néanmoins d'un mécanisme subtil, programmé génétiquement et hormonalemnent depuis des millénaires. Il se trouve que, de nos jours, la cellulite a mauvaise presse et qu'elle est considérée comme inesthétique (ce qui ne fut pas toujours le cas au cours de l'Histoire). Nous l'avons vu, la cinquantaine est une période de la vie des femmes où la prise de poids est aisée. L'adoption d'un THS au moment de la ménopause rétablit la localisation préférentielle des graisses dans le corps féminin, c'est-à-dire sur les cuisses (rien de plus, mais rien de moins, que ce qui se serait passé en l'absence de ménopause à cet âge précis de votre vie). Sans THS la localisation des graisses se serait faite sur le « mode masculin », c'est-à-dire sur votre ventre, vos seins, votre dos, vos bras.., en épargnant quelque peu vos cuisses. Maigre consolation lorsque l'on sait que cette graisse masculine est certainement toxique en terme de risques cardiovasculaires et de cancers (par exemple de l'utérus ou du sein) et qu'elle n'est pas plus esthétique ! Le THS est cependant capable de « fabriquer de la graisse sur vos cuisses » s'il est surdosé en estrogènes, ce qui exprime ici, une fois de plus l'intérêt d'un THS « sur mesure ».


<< retour



conception site JPVA - Repèrecom