rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Le liquide amniotique
imprimer cet article


Pendant la grossesse, l'intérieur de l'utérus n'est plus qu'une espèce de grosse bulle fermée par des membranes, où baigne un liquide que l'on appelle le liquide amniotique (les «eaux»).

C'est un liquide clair, transparent, un petit peu blanchâtre. A terme, il y en a environ 1/2 litre. Il est composé d'eau (99 %), de sels minéraux, de sodium, de chlore, de potassium, de calcium, de glucose, de graisses et de différentes hormones.
Son rôle essentiel est d'assurer la parfaite hydratation du fœtus par lequel il est absorbé. Mais il sert également de protection, puisque c'est grâce à ce « coussin » d'eau que le fœtus peut se mouvoir, dans un état voisin de l'apesanteur, et que les chocs extérieurs lui arrivent presque totalement amortis. Ainsi, si vous vous heurtez, si vous tombez, si vous recevez un coup, sachez que votre bébé, bien à l'abri dans sa bulle, n'a pratiquement rien senti. Autre avantage non négligeable de ce milieu liquide : le cordon ombilical, profitant lui aussi de l'apesanteur, n'est jamais comprimé contre le fœtus. Enfin, il ne faut pas oublier que, la cavité amniotique étant complètement close, la bulle est un milieu stérile : aucune infection ne peut atteindre le fœtus pendant les neuf mois de grossesse.
Pendant l'accouchement, le liquide amniotique sert à lubrifier le parcours de la naissance et à faciliter la progression de l'enfant vers « le jour».

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom