rechercher dans le site



- Cause ou Explication
- Les Armes
- Les Arnaques

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

TOUT SUR LES GRAISSES ALIMENTAIRES
imprimer cet article

Vous devez diminuer la quantité de graisse en dessous de la barre des 30 %

Prenons un exemple : vous ne faites actuellement pas de régime, vous avez cependant 5 à 6 kilos en trop par rapport à votre poids de forme. Vous mangez environ 1 830 calories. 42 % de ces 1 830 calories sont faites de graisse.
Le projet est de descendre votre consommation de graisse à 30 %. Alors que vous mangez actuellement près de 90 g de lipides, il faut trouver la solution pour ne plus en manger que 60 g. Si vous parvenez à « économiser » ces 30 g de lipides chaque jour, votre alimentation ne sera plus composée que de 29,5 % de graisses et vous serez passée de 1 830 calories à 1 560 calories par jour (30 g de lipides = 270 calories. 1 830 - 270 = 1 560 calories). Or 270 calories par jour correspondent à environ 1 kilo de graisse perdu par mois.
Le simple fait d'avoir épargné 30 g de lipides chaque jour aura eu donc deux conséquences : abaisser le taux de graisse quotidien dans des proportions beaucoup plus conformes aux impératifs de santé cardiovasculaires (prévention des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux en particulier), et épargner fort intelligemment 270 calories par jour.
Le résultat est que, non seulement vous maigrissez, mais vous maigrissez « bien » (vous ne prenez en particulier aucun risque de maigrir en faisant fondre de façon violente votre masse musculaire) et, dans le même temps, vous levez l'hypothèque cardiovasculaire d'une alimentation trop riche en graisse.

30 g de graisse épargnés chaque jour correspondent à :

100 g de roquefort (sans beurre) ou 100 g de chèvre ; ou 2 pains au chocolat; ou 1 gros mille-feuille, ou 45 amandes sèches ; ou 3 cuillerées à soupe d'huile ; ou 40 g d'aïoli ; ou 10 pistaches, etc.
Bien évidemment, les excès en graisse ne se ressemblent pas forcément d'un individu à l'autre. Il me paraît particulièrement judicieux de repérer, à l'aide d'une table des calories, vos aliments riches en graisse privilégiés afin que, une fois identifiés, vous puissiez en consommer moins afin de vous faire épargner ces fameux 30 g de graisse.
J'ai pris pour exemple une alimentation courante de 1 830 calories avec un pourcentage de graisse de 42 %, mais j'aurais tout aussi bien pu imaginer un régime alimentaire plus proche de celui d'un homme d'une quarantaine d'années consommant 2 382 calories par jour, avec une proportion de graisse identique à 42 %, ce qui correspond à l'ingestion quotidienne de 114 g de lipides. Dans ce cas, les calculs ne sont pas fondamentalement différents. Ainsi, au lieu d'ôter 30 g de lipides par jour, il vous suffirait de soustraire 35 g de lipides par jour pour obtenir une proportion de graisse quotidienne consommée de 29,8 % (en dessous de la barre des 30%) et d'épargner ici 315 calories. Dans la mesure où l'immense majorité des Françaises consomme 40 % de son alimentation en graisse, il leur faut savoir épargner chaque jour pour, non seulement maigrir, mais aussi afin de protéger cœur et artères, 30 à 35 % de graisse.
Ce système d'épargne de 30 à 35 g de lipides est relativement simple à observer. En effet, les aliments sur lesquels les efforts doivent porter une fois repérés, on peut considérer que le reste de l'alimentation doit rester à l'identique de ce qu'elle était auparavant. Ainsi, point de calcul difficile, point de pesée, point de menu diététique car nous sommes bien toujours ici dans la famille des « pilotes automatiques ».

Si vous craquez….

Surtout, consolez-vous ! En effet, si vos « défaillances » ne sont pas quotidiennes, mais surviennent une à quatre fois par mois, elles n'auront pas de grosses conséquences sur la moyenne du total des calories ingérées sur une durée de 30 jours.
Il faut bien comprendre en effet que 500 à 800 calories supplémentaires par mois apportées par ces « craquages » feront passer votre note calorique mensuelle de 49 500 calories (si vous suivez un régime dont le niveau est de 1 600 calories par jour) à 50 000 calories : cette différence est, donc, insignifiante et ne peut vous faire grossir.

« Craquer », cela coûte cher ?

Jamais autant que vous ne l'imaginez ! Ainsi, si vous faites un régime comportant un apport de 1 600 calories (il s'agit soit d'un régime de stabilisation, soit d'un régime dont le but est de maigrir) et que, par exemple, vous « craquiez » pour un éclair au chocolat (220 calories), soit 14% des 1 600 calories programmées pour la journée, ne culpabilisez pas, car il vous en reste encore 1380 à manger. C'est donc tout à fait simple.


<< retour



conception site JPVA - Repèrecom