rechercher dans le site



- Symptomes
- Examens
- Traitements

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Phlébite et ménopause
imprimer cet article

J’ai 53 ans. Lorsque j’ai accouché de ma deuxième fille, j’ai fait une phlébite. On m’a donné des anticoagulants et on m’a définitivement interdit toutes les hormones. Je suis maintenant ménopausée et je me sens très mal et accablée de nombreux symptômes parmi lesquels de nombreuses bouffées de chaleur. N’y a-t-il vraiment rien que je puisse faire ?

Il est vrai que les anomalies de la coagulation qui peuvent mener à un accident de caillots dans une veine (phlébite) provoquent chez les médecins des réflexes de prudence.

En effet, les hormones estrogènes et certains progestatifs (copies de progestérone) utilisés dans les traitements hormonaux de la ménopause peuvent, dans certain cas, favoriser un nouvel accident, voire plus grave, une embolie pulmonaire par exemple.

Il convient de faire une enquête très sérieuse chez le spécialiste des vaisseaux sanguins connaissant tout particulièrement les hormones.
Son expérience des dopplers veineux précisant les différents facteurs sanguins de votre coagulation donnera un feu rouge, orange ou vert à l'adoption d'un traitement hormonal de substitution.

Si « l'autorisation était donnée », on exclurait l'administration d'estrogène par comprimés et n'utiliser que l'une des autres voies percutanée ou nasale.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom