rechercher dans le site



- Maladies et petits Bobos
- Préoccupations des Mamans
- Questions Accouchement
- Après l'Accouchement

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

Suis-je enceinte ?
imprimer cet article

Est ce que l'on peut savoir que l'on est enceinte sans aller chez le medecin ?

Bien sûr vous n'avez que quelques 5 à 10 jours de retard. Mais quelques sensations un peu inhabituelles peuvent vous éclairer sur le début d'une éventuelle grossesse. Les symptômes sont légers, on les appelle d'ailleurs « petits signes de grossesse ». 

Vous constaterez peut-être de vous-même que :

- Vos seins sont douloureux sur les côtés, un peu plus fermes et légèrement plus volumineux. L'aréole, cette partie qui entoure le mamelon, est plus foncée et parsemée de petits tubercules qu'on appelle tubercules de Mongomery.

- Vous avez une furieuse envie de dormir, de somnoler, si vous vous écoutiez vous ne quitteriez pas votre lit de la journée !

- Vous avez de fréquentes envies d'uriner. Aussi des nausées : le matin au réveil, vous vous sentez barbouillée, incapable d'avaler votre petit déjeuner. Les odeurs de cuisine vous écœurent et vous font pâlir.

- Quelque part, dans le bas du ventre, vous ressentez de petits élancements comme si vous « alliez avoir vos règles » mais elles ne viennent pas : « ça vous tire ».

Bien sûr ces signes à eux seuls ne constituent pas une véritable certitude de grossesse. C'est la consultation médicale (faite par votre médecin traitant ou votre gynécologue) qui confirmera votre état. Dès les premiers jours de retard l'examen gynécologique montre en effet, au toucher vaginal, que l'utérus a déjà changé de consistance (il est un peu plus « mou ») et que le col utérin lui-même commence à prendre sa couleur spécifique (Lilas). L'utérus peut, surtout si vous avez déjà accouché, être un peu plus volumineux que normal alors que vous n'avez encore que peu de retard de règles.

Enfin les tests de grossesse mettront fin à votre interrogation. Il en existe 2 sortes. D'abord ceux à faire « soi même » que l'on achète en pharmacie. Ils sont délivrés sans ordonnance et non remboursés. Ils sont d'un maniement assez simple, ils sont de plus en plus fiables. Les tests «faits au laboratoire » apportent la certitude (moins de 1% d'erreur) et ils sont pris en charge par la Sécurité Sociale après avoir été prescrits par votre médecin.

Chacun de ces tests (à domicile ou en laboratoire) est basé sur le principe des réactions immunologiques : l'œuf, au cours de la nidation, envoie lui-même ses ordres aux ovaires pour stimuler une sécrétion d'hormones estrogènes et progestérone à haute dose. Ce sont ces « ordres », les gonadotrophines chorioniques présentes dans votre sang  et vos urines que les tests vont mettre en évidence. On parle de réaction immunologique parce que l'on fait appel à une réaction anticorps-antigène. A ne faire qu'avec quelques jours de retard : plus tôt ils pourraient alors être faussement négatifs.

Enfin l'échographie dès les premiers jours de retard (en fait à 2-3 semaines de grossesse déjà) montre une « bulle » appelée sac ovulatoire dans l'utérus, occupé par un embryon, dont il est déjà souvent possible dès la 3ème semaine de grossesse d'enregistrer les battements cardiaques qui battent furieusement à plus de 140 pulsations par minute !

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom