rechercher dans le site



- Les Nouveautés
- Pilules
- Stérilet
- Autres contraceptions
- Anneau vaginal

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

MINI PILULES ET POIDS
imprimer cet article

LES MINI-PILULES RESPECTENT VOTRE POIDS

Vous savez ce qu'est une mini-pilule : elle contient moins de 50 microgrammes d'estrogènes (éthinyl œstradiol) et des doses très diminuées de composés progestatifs. Vous savez ce qu'est une mini-pilule : elle contient moins de 50 microgrammes d'estrogènes (éthinyl œstradiol) et des doses très diminuées de composés progestatifs. Nous sommes de toute façon parvenus depuis de nombreuses années à une tolérance quasi parfaite aux pilules et tout progrès en ce domaine ne pourra dorénavant qu'être de faible importance. Mais dès que vous prenez plus de 3 kilos sous pilule, il faut vous poser des questions. Et ce d'autant plus que cette prise pondérale coïncide avec le début de la pilule. Ces 3 kilos sont sans doute ce qu'il faut considérer comme la cote d'alerte. Il ne faut cependant pas se fourvoyer : prendre du poids est chose relativement aisée et les autres circonstances habituelles doivent, elles aussi, être soigneusement examinées. Deux semaines dans un club de vacances, un changement de mode alimentaire coïncidant avec un nouveau mode de vie, un stress majeur tel que le décès ou la maladie d'un proche, une déception sentimentale, l'arrêt du tabac sont tout autant de situations classiques susceptibles de vous faire prendre du poids. En cas de doute, il y a un test facile à faire : arrêtez la pilule pendant quelque temps et surveillez la balance. Si elle amorce irrésistiblement une chute coïncidant avec votre récente prise pondérale, le doute n'est plus permis : la pilule est certainement responsable. Dans ce cas, il faut suspecter une anomalie métabolique et rechercher en particulier un prédiabète ou un diabète, une hypercholestérolémie, une hypertriglycéridémie — tous éléments classiquement appréciés par la fameuse "prise de sang pilule" —, ou encore un surdosage de la pilule considérée ; il faut alors tenter de s'adresser à l'une des extrêmes mini-pilules à 15 ou à 20 microgrammes d'éthinyl œstradiol. Mais parfois — rarement —, rien n'y fait : quelle que soit la pilule et son dosage, la prise de poids semble inéluctable. C'est le cas, en général, pour les femmes dont le poids a toujours été un problème, pour ces femmes, aussi, qui ont expérimenté une prise de poids supérieure à 20 kilos pour chaque grossesse. Il faut alors certainement se diriger vers un autre mode de contraception : stérilet ou  la micropilule.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom