LES « KG D’EAU" & LES "KG GRAISSE"
24 03 07 -Le kilo d’eau a ceci de caractéristique qu’il se constitue extrêmement rapidement : en l’espace de quelques jours voire pour certaines de quelques heures !

Mission impossible pour le kilo de graisse qui ne peut s'installer aussi rapidement : on ne gagne 1 kilo de graisse que lorsque l'on a réussi à accumuler-« épargner »- 9 000 calories, que ce soit par augmentation des apports alimentaires et/ou par diminution des dépenses énergétiques de mécanisme. L'" infiltration " des tissus ne coûte, elle, quasiment rien d'un point de vue calorique. Elle peut s'installer dans votre corps avec autant de rapidité qu'une avalanche déboule sur le flanc d'une montagne !

En contrepartie, la perte du kilo d'eau peut être, elle aussi, extrêmement rapide en regard de celle du kilo de graisse. Et c'est ainsi par exemple qu'au sortir d'une phase prémenstruelle particulièrement " agitée ", au cours de laquelle vous avez cru pouvoir " exploser " — vous étiez infiltrée et bouffie-, vous allez perdre ce ou ces kilos d'eau en l'espace de quelques heures ou de quelques jours ou plus, une fois les règles survenues (les hormones estrogènes et progestérone étant " remises à zéro ").

Au contraire, le kilo de graisse " s'accroche " plus durablement ; diminuer sa ration calorique de 9 000 calories, cela ne se fait pas en un jour ! En provoquant un " débit " de 400 calories par jour (par stratégie alimentaire + stratégie d'exercices physiques), il ne vous faut pas moins d'une vingtaine de jours pour perdre votre kilo de graisse.

Et puis vous le savez bien, les sensations provoquées par les " kilos d'eau " sont différentes de celles qu'occasionne le " kilo de graisse ".

Lorsque vous êtes " gonflée et lourde d'eau ", outre le fait que ces sensations semblent survenues relativement rapidement :

– vous vous plaignez d'œdèmes des doigts, des chevilles, des pieds, du ventre, surtout du visage pour certaines ;

– vos bagues sont subitement trop petites, vos jupes ferment difficilement, vous n'arrivez pas à entrer dans vos chaussures ;

- vos veines sont dilatées, vos seins ont souvent augmenté de volume, vous vous plaignez d'avoir subitement, à certains moments de la journée, un         " ventre de femme enceinte " !

Je me souviens de Catherine qui me disait : « le matin, à jeun je pèse 57 kilos et j'ai le ventre plat, mais le soir j'ai un ventre de femme enceinte de 4 mois, mes veines sont toutes bleues et ... je pèse 2 kilos de plus » !

Toutes différentes sont les sensations induites par les kilos de graisse :

– l'augmentation de volume de vos formes s'étale progressivement sur plusieurs semaines ou plusieurs mois ;

– vos seins ont un volume plus important, mais ne sont l'objet d'aucune tension douloureuse.

Bref, vous ne sentez aucune des manifestations de congestion générale du corps.

Parfois, les deux phénomènes " kilo de graisse et kilo d'eau " sont intimement liés, et il est extrêmement difficile de faire la différence.

Elle est pourtant essentielle puisque, vous l'avez compris maintenant, les stratégies d'évacuation d'un " kilo d'eau " sont fondamentalement différentes de celles utilisées pour un " kilo de graisse " !