rechercher dans le site



- Cause ou Explication
- Les Armes
- Les Arnaques

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

LES KILOS DE LA CONTRARIETE
imprimer cet article

Les soucis ont la réputation de faire grossir. Et c'est tout à fait vrai. Les mécanismes qui expliquent ces prises de poids sont beaucoup plus complexes qu'on ne l'imagine.

 « Depuis que maman est malade et que je vais la voir tous les jours à l'hôpital, j'ai pris 6 kilos... », se lamente Martine, 38 ans. « Voyez, quand mon fils a passé son bac, j'ai carrément pris 2 kilos en une semaine et je ne les ai reperdus que lorsqu'il a été reçu... » s'étonne Caroline.
Mais les contrariétés, ce que l'on a coutume d'appeler le « stress de la vie » peuvent avoir l'effet inverse : certains individus, dès lors qu'ils sont inquiets et angoissés ne peuvent plus avaler le moindre aliment: « C'est comme si c'était bloqué là »… explique Anne-Marie en montrant sa gorge.
Et c'est évidemment dans ce contexte que l'on prend la pleine mesure des relations intimes qui existent entre la nourriture et nos émotions. Certes, lorsque nous mangeons, notre démarche nous recharge d'abord en énergie.

Pourtant il y a deux grands mais : absorber de la nourriture c'est de l'émotion, du plaisir, du bien-être; c'est aussi un symbole, un média interhumain, l'adéquation à une certaine culture, à certains rites...

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom