rechercher dans le site



- Vos Grandes Questions
- -Vos témoignages
- Tout sur votre ovulation
- Le Quotidien de la Gynéco

rechercher dans le site


Nous adhérons aux principes de la charte HONcode de HON Nous adhérons aux principes de la charte HONcode.

Vérifiez ici






 


***




<< retour

LA CONSULTATION DE GYNECOLOGIE
imprimer cet article

C'EST TRES PARTICULIER!

Encore un mois de juin qui se termine… et l'été qui s'annonce flamboyant. La consultation va bientôt faire relâche et tels des acteurs nous allons fermer temporairement le théâtre. Oui, car, nous les gynécologues nous savons encore plus que les autres médecins que la consultation est une mini pièce de théâtre à 3 actes : depuis le « Bonjour madame… » puis, le « Déshabillez vous, oui le haut aussi… » et enfin le « Bon on se retrouve dans... . Allez, au revoir ! » Tout se joue en quelques 20 minutes.

Et comment diable faisons nous pour que cela « marche » ? Ces femmes que nous recevons chaque jour sont si différentes, si individuelles, si particulières. Chacune avec sa culture, ses craintes spécifiques, sa façon toute personnelle d'envisager sa santé, ses problèmes de vie du moment, ses expériences passées, la raison médicale qui l'amène chez nous ce jour là …. Il nous faut pourtant tour à tour parler, expliquer, insister, gronder, féliciter… en se « plantant » le moins souvent possible. Notre efficacité médicale en dépend ! Avec Caroline il faudra déployer tous ses dons de pédagogue, savoir discuter avec souplesse les multiples documents d'informations qu'elle apporte à notre critique.

Tandis qu'avec Jocelyne il faudra être plutôt autoritaire et sans nuance, mais qu'avec Martine nous devrons déployer souplesse et tolérance, tandis que Michèle est une femme qui ne « peut sortir satisfaite » de la consultation sans qu'on l'ait rassurée à maintes reprises comme on le ferait pour un enfant craintif ! Personne ne nous a appris cela ! Voici pour le texte que nous sommes amenés à quasi improviser avec chacune.

Se taire, écouter, parler aussi, ni trop ni pas assez, utiliser des mots et des raisonnements adaptés à chacune …ce texte il nous a fallu l'apprendre comme on dit « sur le tas » ! Si c'est pas une misère d'avoir usé le banc des facs pendant 10 ans minimum pour en savoir si peu une fois le diplôme en poche ! Mais le texte au théâtre n'est pas tout : le décor aussi compte pour que cela soit réussi. Un lieu de consultation avenant, propre (!) apaisant, une secrétaire rassurante (!!), un temps d'attente raisonnable -au delà de 45 minutes le risque fiasco est imminent-, sont parmi les éléments non négligeables du succès. Jusqu'à notre mise, nos mimiques - notre sourire ou notre froncement de sourcils-, notre gestuelle, la façon d'écrire l'ordonnance, calmement, rageusement, avec application ou à la va vite bâclée, autant d'éléments cruciaux. Nous aurions tort de négliger cet élément souvent jugé « accessoire » car que cela nous indigne ou pas, il est parfois aussi important pour vous que notre savoir et nos performances diagnostiques et thérapeutiques.

Etre un bon médecin c'est aussi savoir comment faire « passer le courant » entre vous et nous.

<< retour



conception site JPVA - Repèrecom